Comment s’équiper pour 1000km de bikepacking ?

L’équipement du cycliste

Et enfin, last but not least, dernière petite partie sur les équipements que je portais, que ça soit pour ma sécurité ou pour mon confort.

Le casque

Le port du casque est évidemment un choix personnel. En porter un me rassure, et je dois admettre que je suis fan du mien : le StormChaser de chez Abus. Déjà le nom, il claque. Et en plus, il est incroyablement léger, confortable, ventilé et ne me fait pas ressembler à un champignon quand je le porte.

La doudoune

Gros, gros, gros, gros big-up à Odlo pour cette doudoune imperméable. J’en suis tout simplement amoureux. Ultra-légère, imperméable et respirante, elle se replie sur elle-même pour se ranger dans une poche de la taille de ma paume. Impeccable pour la stocker dans les poches du maillot en cas d’intempéries.

Les lunettes

Je dois être honnête : au début, je ne voyais pas bien l’intérêt des lunettes de cyclisme. J’étais à peu près persuadé que ça n’était qu’un accessoire de mode de dentiste pour ressembler à un pro.

J’ai rapidement changé d’avis quand j’ai failli perdre la vue quarante-trois fois à cause de bestioles dans les yeux, et quand mon ophtalmo m’a expliqué les ravages que le soleil peut faire si on ne se protège pas les globes.

J’ai opté pour les Julbo Rush : tenue impeccable, jamais de buée et champ de vision tellement grand que j’en oublie que je les porte. Autre point positif : la technologie Reactiv Photocromic qui adapte la teinte des verres à la luminosité, offrant une visibilité toujours optimale.

Du bmx au fixie, en passant par le vélo de route, le velotaff et bien sûr le gravel et le bikepacking, une seule chose m'anime : photographier et partager mes aventures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *