Les Finisheurs

À la base, mon dimanche devait sentir bon le croissant croustillant, l’odeur du café qui brûle, il devait couler comme ce jus d’orange fraîchement pressé ou bien encore m’obliger à rester short/claquette sans aucun complexe… Bref, mon dimanche devait être comme beaucoup de dimanche mais c’était sans compter sur la Newsletter de La Map qui a tout chamboulé.

« Imaginez un parcours de 42km en plein cœur de Paris, barrièré et sans aucune voiture à l’horizon… C’est ce que vous propose – malgré lui – le Marathon de Paris qui se tient ce dimanche. » – La Map

6h00 du matin, collant en place, vélo ok et une Pom’pote dans le gosier. Je sors de chez moi pour découvrir une Place Pigalle chaotique. Je suis actuellement dans « l’heure de bascule ». L’heure qui embrasse à la fois ceux qui sortent de boîte de nuit et qui ont avalé depuis longtemps la plupart des voyelles. Et de l’autre, les familles qui ouvrent les yeux par la force des choses ( des enfants… ). Aujourd’hui ne sera pas une sortie historique mais un bon dimanche à raconter aux copains plus tard, un dimanche à découvrir Paris autrement. On s’était dit rendez-vous Place de la Concorde, endroit parfait pour démarrer sans se faire stopper car n’oublions pas que le tracé du marathon de Paris est nettoyé de ses voitures, vélos etc etc quelques heures avant le départ. Bon, Rookies que nous sommes nous avons fait le choix de venir trèèèèès tôt donc le tracé n’était même pas encore terminé d’être balisé. Mais déjà les rues s’offraient à nous, vides et spacieuses.

On pédale au rythme des panneaux d’indications kilométriques, saluant les bénévoles qui s’agitent pour que tout soit prêt au passage des coureurs. Bouteilles d’eau, sandwichs, cakes… Tout y est mais rien pour nous qui continuons de nous coller les dents avec nos Ovomaltines. Nous sommes vraiment impressionnés par ces gens qui bossent dans l’ombre de l’évènement pour le rendre aussi important, alors avec notre petite voix nous voulons vraiment leur dire BRAVO.


Rivoli, Bastille, Bois de Vincennes, Berges de Seine, Tour Eiffel (où on s’est photo-bombé par un shooting de mariage, forcément…), Bois de Boulogne, et un finish sur…. Ah bah non, on se retrouve bloquer au kilomètre 41 par la sécurité qui protège le dernier kilomètre. À cet instant nous ne sommes plus seuls mais une bonne trentaine de cyclistes qui avaient eu la même idée (ou la même newsletter ?). Bref, c’était un beau dimanche avec une super idée de La Map encore une fois. À l’année prochaine.

PS : si vous ne connaissez pas La Map, c’est une Newsletter qui glisse sept super évènements cyclistes au chaud dans ta boîte mail tous les dimanches. On vous recommande vivement de vous abonner : www.lamap.cc

Véritable "Outdoor Enthusiast" comme ils disent si bien. 📷Photographe et passionné de micro-aventure, je découvre avec bonheur sur le tard le bikepacking et le monde du Gravel. 🚴🏻‍♂️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.